Les News

Test – Stylo IRISNotes Air 3, pour une prise de notes dans l’air du temps

Cet article est une publication originale de ce site

Stylo IRISNotes Air 3, pour des notes manuscrites et numériques d’un seul trait de crayon

 

La démocratisation (relativement) récente des ordinateurs, tablettes ou encore smartphones a complètement bouleversé notre rapport à l’écriture et à la rédaction. Sans entrer dans une réflexion sociologique voire anthropologique poussée, nous tendons toujours plus vers une pratique quasi exclusive de la dactylographie (saisie de texte à l’aide d’un clavier), au détriment de l’écriture manuscrite, avec l’intrusion toujours plus précoce des claviers dans notre quotidien, dans les sphères privée comme professionnelle ou scolaire, au point que l’apprentissage de l’écriture manuscrite soit remis en cause dans certains pays, avec tous les avantages et dangers que cela implique.

Loin de rejeter en bloc les avantages apportés par le développement des claviers, je reste cependant constamment tiraillée entre une prise de notes manuscrite, pour une meilleure assimilation de l’information et structuration des idées, et une prise de notes dactylographiée pour une plus grande facilité de modification et transmission. J’oscille donc entre les deux au gré des envies (et des moyens, n’ayant pas toujours à portée un ordinateur), mais je ne prends jamais le temps de retranscrire sur ordinateur mes notes manuscrites, ni à l’inverse de recopier à la main les notes prises sur des logiciels de traitement de texte. Heureusement, l’émergence et l’amélioration des technologies d’OCR (optical character recognition, soit reconnaissance optique de caractères, en français, encore appelée océrisation) ont permis l’arrivée sur le marché de solutions de numérisation des notes manuscrites.

Parmi ses solutions, on retrouve ainsi des stylos permettant l’enregistrement et la conversion de notes manuscrites prises sur un cahier quelconque directement sur votre ordinateur. IRIS est une des marques s’étant positionné sur ce marché, proposant plusieurs produits dont le IRISNotes Air 3, que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui dans ce test. Que vaut ce stylo, et que faut-il en savoir ? Découvrez-le dans les prochaines lignes, mais tout d’abord en vidéo.

 

 

Unboxing

 

Le stylo IRISNotes Air 3 arrive dans une boîte très simple, sans doute un peu chargée visuellement et pas très moderne, mais qui a le mérite de tout dire et de tout montrer. Ainsi, sur la face avant, vous pourrez découvrir sous blister le stylo et le récepteur, alors que la partie cartonnée vous indiquera en images la façon dont l’ensemble fonctionne, ainsi que les diverses fonctionnalités et caractéristiques principales de l’objet, à savoir le Bluetooth, la compatibilité ordinateur/tablette/téléphone, et la compatibilité Windows, Mac, Android et iOS. Les côtés de la boîte reprennent simplement la référence du stylo, ainsi que quelques informations légales. Enfin, l’arrière de la boîte présente les principaux avantages du stylo, en neuf langues dont le français, et les caractéristiques techniques sur lesquelles nous reviendrons d’ici peu.

 

 

Une fois la boîte extérieure retirée, on découvre donc de plus près le stylo et le récepteur, les autres éléments étant à l’abri dans un pliage en carton relativement savant qu’il s’agira avant tout de réussir à ouvrir. Vous trouverez alors, pour accompagner les deux premiers éléments, un câble mini-USB/USB, des cartouches de stylo bille et une pointe pour écran de smartphones ou tablettes, une pince en métal pour retirer les cartouches (appelée « extracteur de cartouche » dans le guide), une pochette de transport, et enfin quelques papiers, dont le numéro de licence de l’ensemble logiciel ainsi que deux brefs guides de démarrage.

 

stylo irisnotes air3 accessoires

 

Faisons maintenant un petit tour des spécifications de la configuration système pour les logiciels.

 

Windows
Système d’exploitation Windows 10, 8 et 7 (32 ou 64 bits)
Processeur Processeur de 1 GHz ou supérieur
Disque dur
Au moins 300 Mo d’espace disque disponible
Mémoire
Au moins 512 Mo de mémoire RAM (Mémoire de 1 Go recommandée)
Mac OS X
Système d’exploitation Mac OS X version 10.9 et ultérieure
Processeur
Processeur Intel Core Duo 1 GHz
Disque dur
Au moins 475 Mo d’espace disque disponible
Mémoire
Au moins 512 Mo de mémoire RAM (Mémoire de 1 Go recommandée)
iOS
Système d’exploitation
iOS version 8.0 et ultérieure
Résolution d’écran
1280 x 720 (minimale)
1920 x 1080 (recommandée)
Bluetooth
Bluetooth Low Energy Core 4.0 (BLE)
Android
Système d’exploitation
Android version 4.4.4 et ultérieure
Résolution d’écran
1280 x 720 (minimale)
1920 x 1080 (recommandée)
Bluetooth
Bluetooth Low Energy Core 4.0 (BLE)

 

Enfin, faisons un point sur les caractéristiques techniques du dispositif lui-même.

 

Stylo
Dimensions (L, D) 133 * 14.5 mm
Poids 20 g
Batterie
Rechargeable par USB
Autonomie
60h
Récepteur
Dimensions (L, l, H) 72 * 27 * 15 mm
Poids
23 g
Batterie
Rechargeable par USB
Autonomie
8 à 10h

 

Pour finir, précisons que le dispositif IRISNotes Air 3 intègre une technologie ultrason et infrarouge

 

Test

 

Avant d’aller plus loin dans le test, prenons quelques instants pour faire le point sur les promesses du IRISNotes Air 3 et le contexte technologique dans lequel il s’inscrit. Bien que le mot soit étonnamment peu explicité sur la boîte comme les différents papiers qui l’accompagnent, le stylo exploite une technique de traitement automatique de l’image appelée l’océrisation (OCR). Les systèmes d’océrisation sont entraînés, à base de machine learning ou non, à reconnaître des caractères manuscrits, et par extension des mots et des phrases pour une langue donnée, et à les transformer pour produire un fichier texte qui reproduise le contenu du fichier d’origine. Une difficulté majeure réside notamment dans la variation (et donc l’irrégularité) inter- et intra-locuteur : personne n’écrit comme les autres locuteurs d’une langue donnée, et le trait d’une même personne peut changer en fonction des jours, du support, des contraintes d’écriture… Le cycle traditionnel de numérisation et de transformation de notes consiste en une première phase de production manuscrite, suivi d’une étape de numérisation de l’image portant la trace de votre production, permettant alors d’analyser de la trace par le système et produire le fichier texte correspondant. De nombreux produits actuellement sur le marché consistent d’ailleurs en des outils portatifs de numérisation, pour pouvoir scanner à peu près partout tout ce que vous pouvez lire ou produire. IRISNotes Air 3 propose de passer l’étape de la numérisation, ou plutôt de l’intégrer directement à l’étape de production manuscrite. Le système numérise en temps réel ce que vous écrivez ou dessinez, et vous n’aurez dès lors qu’à conserver ou transformer les données.

 

stylo irisnotes air3

 

Mais passons à la pratique. Comme toujours, nous vous recommandons de lire les guides et autres documentations fournis avec l’achat de votre produit. Ici, le guide papier est somme toute sommaire, et je vous recommande de vous reporter au guide au format pdf, bien plus complet (et illustré). Tout commence donc par l’installation du logiciel à l’adresse www.irislink.com/start, où l’on vous demandera de choisir la référence de votre produit. Une fois les informations liées à votre produit (à savoir références et numéro d’identification) et à vous-même fournies, vous pourrez téléchargement l’installateur, disponible pour Windows et Mac). Vous trouvez à cette même page le guide fameux d’utilisation fourni précédemment en différentes langues (9 au total) dont le français. Notons que l’installateur n’apporte pas un logiciel unique mais plutôt une suite logicielle, composée de trois applications (MyScript Ink Retriever, MyScript Trainer et IRISNotes Air) sur lesquelles nous reviendrons plus tard. Tant que vous êtes dans l’installation de logiciels et applications, vous pouvez du même coup installer sur vos smartphone et tablette l’application IRISNotes, disponible sur le Play Store et sur l’App Store. En réalité, l’installation des logiciels (sur ordinateur du moins) n’est pas un pré-requis à l’utilisation du stylo, elle ne le devient que pour l’étape de récupération et de transformation des données, mais faisons néanmoins les choses proprement.

 

stylo irisnotes air3 dispositif

 

Une fois les installations faites, il ne vous reste dès lors plus qu’à préparer le matériel, à savoir le stylo et le récepteur. Le stylo est assez élégant : il est peut-être un peu épais, mais il est néanmoins léger et ergonomique, notamment au niveau de la prise en main, par la forme légèrement triangulaire de la zone de préhension. L’alliance du blanc et de légères touches d’argenté lui donne une certaine prestance. À l’extrémité du IRISNotes Air 3, on trouve le port mini-USB permettant le rechargement, ainsi qu’un voyant pour indiquer l’état de charge : allumé fixe lorsqu’il est en charge, éteint pour signifier qu’il est chargé, clignotant pour batterie faible. Avant de songer à écrire, il faudra penser à recharger le stylo et le récepteur grâce au câble de rechargement USB fourni, et à insérer une cartouche bille dans le stylo si elle n’y est pas déjà présente. De même, il faudra prêter une certaine attention au positionnement du récepteur. À l’aide d’un clip situé à l’arrière de celui-ci, le récepteur s’accroche à vos feuilles ou à votre cahier. Vous pouvez le positionner au centre ou sur les coins supérieurs droit ou gauche, mais pensez dans tous les cas à bien vous souvenir de votre choix, et à garder cette même position jusqu’à la prochaine synchronisation. Notons que le clip n’offre pas beaucoup de marge, n’accrochez le récepteur qu’à quelques feuilles maximum, mais pas à votre cahier entier. Le récepteur est sinon doté d’un bouton marche/arrêt, un bouton Bluetooth, un port mini-USB pour rechargement, un écran, et un orifice de réinitialisation. L’écran vous indique diverses informations : si le récepteur est bien connecté à un ordinateur ou s’il est en Bluetooth, si la mémoire est pleine, l’état de batterie du récepteur et du stylo intelligent, si vous êtes en mode note ou en mode souris, et le nombre de notes enregistrées en mémoire.

A LIRE :  Pour aider Linux, Microsoft rend 60 000 brevets open source

Pour commencer à utiliser le stylo, rien de plus simple : il suffit d’allumer le récepteur et d’écrire.

 

stylo irisnotes air3 ecriture

 

Une fois que vous avez fini d’écrire, l’étape de récupération et de transformation des données est elle aussi très simple, et repose sur l’utilisation de la suite logicielle évoquée précédemment. Ces trois composants remplissent chacun des fonctions différentes et complémentaires. Le premier, MyScript Ink Retriever, se charge d’extraire les notes enregistrées dans le récepteur, une fois ce dernier connecté à l’ordinateur. C’est grâce à lui que l’on indiquera notamment la position du récepteur lors de la prise de notes, et que l’on pourra automatiquement (ou non) supprimer les notes téléchargées du récepteur. Petite subtilité, il faut bien penser à cliquer sur « Télécharger l’encre » et non sur « Ok » pour télécharger les notes, ce qui peut sembler assez peu intuitif au premier abord. Le second composant de la suite logicielle, IRISNotes, constitue le cœur du produit, puisque c’est ce logiciel qui permettra l’océrisation de vos notes. Une fois la note choisie (une note correspondant à une page pour le logiciel, à savoir le tracé effectué entre deux pressions du bouton marche/arrêt du récepteur), vous n’aurez qu’à cliquer sur le bouton « Convertir », et à choisir les diverses options disponibles dans les paramètres, comme le type de contenu (parmi Texte, Forme ou Dessin Libre), le profil de langue ou d’utilisateur, et enfin le style d’écriture, à savoir écriture manuscrite, lettres d’imprimerie ou lettres capitales. Vous obtiendrez alors la version texte de votre note. Notons que le logiciel IRISNotes permet de modifier à la fois la note manuscrite à l’aide de divers outils (gomme, stylo, surligneur, etc.) que la note textuelle, pour corriger d’éventuelles coquilles ou modifier la mise en page par exemple. Il ne vous reste dès lors qu’à exporter la note, les applications disponibles dépendant de la note, manuscrite ou textuelle, que vous souhaitez exporter. Et le troisième composant, MyScript Trainer, dans tout ça ? Par défaut, IRISNotes vous propose de choisir un profil de langue, entraîné à reconnaître l’anglais, le français, etc. Mais vous pouvez aussi choisir un profil d’utilisateur spécifique, qui aura été entraîné sur votre écriture propre. Cet entraînement spécifique passe donc par MyScript Trainer. Ce dernier vous demande de recopier une certaine quantité de texte défini par ses soins, qu’il s’agit ensuite de numériser et de valider manuellement dans une interface.

 

stylo irisnotes air3 conversion

 

Nous venons ici de décrire l’utilisation normale du stylo pour ordinateur. Le fonctionnement est légèrement différent pour smartphone ou tablette. En effet, il faudra ici penser à activer le mode Bluetooth du récepteur (et de l’appareil mobile) pour récupérer les données ou même écrire en direct, et il faudra tirer un trait sur la possibilité d’océrisation des notes. L’utilisation de l’application sur appareil mobile et non sur ordinateur apporte cependant ses avantages, comme le partage de vos notes sur les réseaux sociaux, au format pdf ou jpg (les applications compatibles dépendant du format choisi), mais aussi et surtout enregistrer (comprendre filmer, avec le son de votre micro, ça peut surprendre au départ) votre prise de notes dans une vidéo elle aussi partageable sur les réseaux sociaux.

 

stylo irisnotes air3 smartphone stylo irisnotes air3 video

 

Dans l’ensemble, le stylo IRISNotes Air 3 est assez simple à utiliser. Son utilisation ne sera cependant pas toujours naturelle. Du fait de la manipulation matérielle, par exemple, je tends à ne pas utiliser le dispositif lorsque j’écris sur un cahier au format A5, ce qui impliquerait de déplacer un peu trop souvent le récepteur, et qui peut vite devenir embêtant. L’une des contraintes majeures sera de penser, à chaque fin de page, à enregistrer ses notes, à l’aide d’une simple pression sur le bouton marche/arrêt, et à déplacer le récepteur. Notons que le récepteur s’éteint automatiquement au bout d’un certain moment d’inactivité, auquel cas il enregistre automatiquement la dernière note en cours. L’autre contrainte majeure, enfin, sera votre écriture. En effet, si le logiciel donne des résultats impressionnants une fois le texte converti, le résultat reste néanmoins très dépendant de la qualité de votre tracé, et ce malgré l’entraînement personnalisé proposé par MyScript Trainer. La numérisation n’est pas toujours très fidèle à ce que l’on a tracé, on peut donc se retrouver avec un certain écart entre ce que l’on a réellement écrit et ce que l’on récupère, pour peu que les lettres ne soient pas très distinctes. Les écritures de mouche ou de médecin seront à proscrire, au risque de vouloir faire dans l’absurde. Se pose par ailleurs la question des abréviations. Ma prise de notes manuscrites consiste généralement en la retranscription abrégée (et simplifiée) du discours entendu ou lu. J’omets parfois (souvent) des verbes ou des mots, ce qui ne semble pas déranger plus que ça IRISNotes, mais j’utilise aussi de nombreux symboles pour remplacer des groupes de lettres voire des mots. Or, il semble que le logiciel ne gère pas encore cela, et qu’il n’y ait pas d’options, que ce soit dans IRISNotes ou dans MyScript Trainer, pour ajouter des équivalences nouvelles entre symboles manuscrits et dactylographiés. Par contre, notons que le logiciel intègre un dictionnaire, dans lequel vous pouvez ajouter les mots qu’il ne reconnaît pas et permettant ainsi d’identifier plus facilement certains mots une fois que la majorité des lettres sont identifiées.

Parmi les autres petits détails que l’on pourra souligner, j’évoquerai le fait que l’alliance des technologies ultrason et infrarouge permet de capter votre tracé même si votre main s’interpose entre le stylo et le récepteur, et que le stylo prend aussi en compte les dessins et schémas que vous pouvez réaliser, avec les limites de la technologie, à savoir que la numérisation n’est pas toujours extrêmement précise. Le stylo propose aussi un mode souris, comme celui que l’on retrouve pour les tablettes de dessin, par exemple. Concernant l’autonomie, elle est tout à fait satisfaisante n’ayant pas eu à recharger ni le stylo ni le récepteur durant ce test. Enfin, sachez qu’il est tout à fait possible d’utiliser d’autres cartouches que celle fournies (noires), tant qu’il s’agit de cartouches en métal, standard, de 2,35 mm de diamètre et 67 mm de longueur.

 

Conclusion

Le stylo IRISNotes Air 3 est un stylo de numérisation de notes très satisfaisant. Il est facile à prendre en main, relativement esthétique, et peut s’emporter partout grâce au faible encombrement du dispositif et à sa pochette de transport. Le système connaît bien sûr quelques limites et contraintes inhérentes à la technologie elle-même et qu’il s’agit de dompter plutôt que de blâmer. Une fois le pli pris, son utilisation se révèle très agréable. Seul son prix pourra en rebuter, puisqu’il est actuellement vendu pour 123,28 € sur Amazon (le produit est actuellement en rupture de stock sur la boutique officielle de la marque IRIS). Ce prix est cependant à mettre en regard du prix des scanners plus classiques, ne permettant donc pas de prendre des notes, simplement de numériser du contenu imprimé, qui varie entre 99 € pour un petit scanner portatif à piles à près de 600 € pour des solutions professionnelles de numérisation.

Ce produit est donc un très bon compromis, mais surtout un bon investissement, pour ceux qui écrivent beaucoup et pour qui le dilemme écriture manuscrite/dactylographie est prégnant, tant que l’on est conscient de ses limites.

 

Silver Award

 

Review 0

7
Le Testeur

La communauté

( votes)

Pour

  • Utilisation très simple
  • Conception bien pensée

Contre

  • Prix un peu élevé
  • Limites de la technologie

Design et Look

Fonctionnalités

Ergonomie

Performances

Rapport Qualité / Prix

ce qu’on en dit


Connectez vous pour noter

Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar

{{{ review.rating_title }}}

{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus

{{ pageNumber+1 }}

Test – Stylo IRISNotes Air 3, pour une prise de notes dans l’air du temps a lire sur Vonguru.

Retrouvez la suite de l'article original ici

 

[mr_rating_form]

Laisser un commentaire

Restez connecté !

Recevez gratuitement les dernières alertes sur l'actualité hardware PC




简体中文 ZH-CN Nederlands NL English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Português PT Русский RU Español ES