Les News

Test – Lumix TZ200 : un compact ultra polyvalent

Cet article est une publication originale de ce site

La polyvalence, meilleur alliée de vos voyages

 

À la différence de mon article précédent sur le GX9, je reviens avec celui-ci sur un format de test plus classique. J’ai donc pu tester le Lumix TZ200 pendant 3 semaines (bien qu’il m’ait servi de boitier secondaire) et voir ce dont il était capable.

Ici, le packaging se voulait bien plus sommaire que celui du GX9 puisqu’il s’agit d’un hybride auquel on ne peut pas rajouter d’accessoires ni même changer d’objectifs. Ainsi, on ne retrouve que le boitier lui-même et… son chargeur USB.

 

Design et prise en main

L’impression que donne le TZ200 la première fois est un sentiment de qualité. Le boitier, entièrement en métal lui donne un aspect très qualitatif et d’ailleurs son poids assez important confirmer ce sentiment de robustesse : 340g. À l’inverse de son poids un peu élevé, ses mensurations lui permettent de se glisser aisément dans une poche de jean ou sans un sac à main. Destiné aux droitiers, une petite bande de plastiques sert de grip pour une meilleur prise en main puisqu’il souffre du même problème que son frère. Effectivement, dû à sa taille, les grandes mains auront du mal à bien tenir

Retrouvez la suite de l'article original ici

 

[mr_rating_form]

Restez connecté !

Recevez gratuitement les dernières alertes sur l'actualité hardware PC




简体中文 ZH-CN Nederlands NL English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Português PT Русский RU Español ES