Les News

Oh mon Château, le jeu familial de gestion et de dessin

Cet article est une publication originale de ce site

Oh mon Château, le jeu familial de gestion et de dessin

 

La grande force de Pictionary, c’est qu’on peut gagner sans savoir dessiner, ou plutôt en sachant dessiner intelligemment plutôt que bien dessiner – même si le talent ne peut pas desservir l’artiste. Non moins astucieusement, le récent A Fake Artist goes to New York favorise même les artistes grossiers, aux traits imprécis et épais. En un sens, avec Oh mon Château, Ludovic Maublanc (ScarabyaMr. Jack) et Corentin Lebrat (TakenokoChâteau Aventure), poussent encore plus loin ce fantasme du jeu de dessin pour joueurs  ne sachant pas dessiner, puisque la qualité des représentations… n’a simplement aucune incidence sur le gameplay, et que paradoxalement il s’agit d’un des meilleurs jeux de dessin que je connaisse.

Voyons comment résoudre cette contradiction en nous penchant plus en détail sur le cas de Oh mon Château, illustré par Sylvain Aublin (Scarabya), édité par Blue Orange (Kingdomino, Queendomino, Okiya, Blue Lagoon, Planet…) pour faire dessiner et cogiter deux à quatre artistes ou pas-du-tout-artistes de six ans et plus pendant environ une demi-heure. Comme la plupart des jeux Blue Orange, il est relativement peu onéreux puisque disponible à 22 euros 50. Notons enfin que le jeu pourra être trouvé sous le

Retrouvez la suite de l'article original ici

 

[mr_rating_form]

Restez connecté !

Recevez gratuitement les dernières alertes sur l'actualité hardware PC




简体中文 ZH-CN Nederlands NL English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Português PT Русский RU Español ES