Les News

Installer un AMD Threadripper : une aventure risquée ?

Cet article est une publication originale de ce site

Installer un Threadripper : une aventure risquée ?  AMD Threadripper : installation

L’arrivée du processeur AMD Threadripper a été accueilli avec enthousiasme. Cependant, rapidement quelques voix se sont manifestées pour évoquer l’archaïsme voire côté dangereux du socket employé pour accueillir l’énorme .

Eh ben… Si le système de fixation du Socket SP3r2 de ThreadRipper n’évolue pas, je prédis quelques Epyc Fail au montage… &128517;

— Canard PC (@CPCHardware) 12 juillet 2017

En effet si le système de socket utilisé par AMD n’a pas vraiment changé depuis près d’une dizaine d’année, l’utilisation du nouveau TR4 (clone parfait du socket SP3 utilisé pour les cpu serveurs EPYC) change complètement la donne et évidemment les habitudes. 4 094 pinoches (ou contacts) sont ainsi présentes sur le nouveau socket (pensez au socket 1151 pour 1151 pins).

A LIRE :  Fiat-Chrysler rejoint BMW, Mobileye et Intel sur la voiture autonome

Évidemment, la moindre erreur d’alignement va engendrer des conséquences dramatiques. La manipulation d’installation est donc plus délicate et ne ressemble en rien à ce que vous avez pu connaitre sur un CPU Intel / AMD sur ces dernières années. L’utilisation d’une clé Torx notamment est une des curiosités (l’outil est livré avec le CPU).

Enfin, une fois le processeur en place, le dissipateur

Retrouvez la suite de l'article original ici

 

[mr_rating_form]

简体中文 ZH-CN Nederlands NL English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Português PT Русский RU Español ES

Restez connecté !

Recevez gratuitement les dernières alertes sur l'actualité hardware PC